Soumis par admin le lun 26/10/2020 - 17:05

La santé repose essentiellement sur une bonne alimentation. Une alimentation saine est source de force et de bien-être physique. Elle revêt une plus grande importance pendant cette période précaire qu’est la grossesse. Les attentes et préoccupations de la future maman sont aussi doublées. On veut éviter une prise de poids inconsidérée, mais on s’attend également à ce que bébé soit en pleine forme. Et le plus important, on veut rester forte pour le jour de l’accouchement. Pour vous aider à soigner votre alimentation pendant la grossesse, voici quelques conseils.

Une alimentation saine et équilibrée

Être enceinte ne signifie surement pas manger deux fois plus. La grossesse implique que la future maman mange deux fois mieux. Une alimentation équilibrée permet de satisfaire les besoins de la mère et le développement du fœtus.

Les besoins de la femme enceinte augmentent pendant cette période. Son corps a besoin de 150kcal de plus par jour qu’avant la grossesse. Cela peut augmenter jusqu’à +35kcal par la suite. Si l’apport en calorie est insuffisant, cela peut avoir des impacts négatifs sur le développement du fœtus.

Pour une femme enceinte, les besoins en protéines tournent autour de 70g par jour. Cette ration doit combiner les protéines végétales et les protéines animales. L’assimilation des glucides est modifiée pendant la gestation. Le développement tissulaire du fœtus repose sur cette assimilation. L’apport en glucide doit à cet effet, être réparti lors des repas. L’apport glycémique du petit déjeuner, par exemple est de 40 à 50 d’amidon, l’équivalent de 60 g de céréales. Les apports lipidiques sont aussi essentiels pour disposer de l’énergie nécessaire. Sans oublier que les acides gras qui les accompagnent, qui sont excellents pour le cerveau du fœtus.

En résumé, l’alimentation idéale pour la femme enceinte est une alimentation variée, saine et équilibrée.

Les aliments à privilégier

Fruits et légumes

On ne le répète jamais assez : les fruits et légumes sont bons pour la santé. Ils devront constituer la moitié de la consommation journalière. Peu caloriques, ces aliments permettent de garder le poids recommandé pendant la grossesse. Les produits biologiques sont à privilégier. Plus sains, ils sont exempts de pesticides. Les légumes crus sont meilleurs et gardent intacts tous les nutriments essentiels.

Les grains entiers

Ce sont les pâtes, le riz, le gruau, le pain. Ils doivent occuper le quart de l’alimentation. Les grains entiers sont riches en vitamines et en minéraux. Ils facilitent la digestion et préviennent la constipation, grâce aux fibres.

Les protéines

Le dernier quart de la consommation doit être constitué d’aliment avec de la protéine. La viande, les œufs, les légumineuses, le poisson, le lait… En tout cas, la protéine d’origine végétale est la plus recommandée.

Les aliments à éviter

La première et principale interdiction est la consommation d’alcool. Les boissons alcoolisées sont donc absolument à proscrire. L’alcool attaque le cerveau du bébé et les conséquences sont terribles. Il faut éviter autant que possible de consommer les aliments qui favorisent les risques de toxoplasmose et de listériose. Ce sont :

  • Le lait non pasteurisé
  • Le fromage fabriqué au lait cru
  • La charcuterie
  • Les poissons sauvages